mardi 8 mai 2018

Séance du 23 mai 2018

Date et heure: mercredi 23 mai 2018 de 19h30 à 21h30

Lieu: INALCO, 65 rue des Grands Moulins - 75013 Paris


Salle 4.06


Ce que les corpus peuvent nous apprendre sur le pataquès

Gasparde Coutanson (Université Paris Nanterre, Laboratoire MoDyCo)

Le pataquès, ou ce qui est traditionnellement qualifié d’« erreurs » de liaisons, constitue un phénomène morpho-phonologique rare se produisant en français. Contrairement aux autres versants de la liaison, en particulier les liaisons invariables et variables, qui ont depuis une cinquantaine d’années commencé à être étudiées sur corpus (avec la thèse d’Ågren, 1973), cela n’a jamais été le cas du pataquès. Avant l’avènement de la linguistique de corpus, son étude se fondait sur des collections d’exemples entendus mais majoritairement non enregistrés et de ce fait décontextualisés (Frei, 1929 ; Kaye et Morin, 1982 ; Desrochers, 1994). A présent il nous est possible d’envisager une étude sur corpus oraux à l’aide d’une méthodologie adaptée à ces éléments morpho-phonologiques rares et non orthographiés. Si la constitution d’une collection d’exemples évoluant au fil de l’élaboration de l’état de l’art peut présenter une première étape pour l’analyse de tels phénomènes, une phase de carottage[1] de divers corpus oraux disponibles puis une analyse fine de corpus préférentiels permettra d’approfondir un aspect de la liaison auquel les linguistes se sont encore trop peu intéressés. Si la méthodologie mise en place s’ajuste à notre compréhension croissante du phénomène, c’est également par la réflexion engagée sur le type de corpus à utiliser que notre connaissance du phénomène se construit. Nous noterons par exemple que si tous les locuteurs francophones semblent produire des pataquès, le type d’occurrences observées est fortement dépendant du corpus d’origine de ces dernières.

Références citées :
Ågren, John. « Étude sur quelques liaisons facultatives dans le français de conversation radiophonique : fréquences et facteurs ». Kå-We Tryck, 1973.
Desrochers, Richard. « Les liaisons dangereuses : le statut équivoque des erreurs de liaison », Lingvisticae Investigationes, XVIII, no 2. 1994: 243‑84.
Frei, Henri. La grammaire des fautes. Rennes: Ennoïa. 2009 [1929].
Kaye, Jonathan, et Yves Charles Morin. « The Syntactic Bases for French Liaison. », Journal of Linguistics, 18. 1982 : 291‑330.



[1] Échantillonnage non représentatif

1 commentaire: