lundi 6 juin 2011

Séance du 7 juin 2011

Date et heure: mardi 7 juin 2011 à 19h
Lieu: Département Afrique de l'Inalco RDC - 10 rue Riquet 75019 Paris, Métro Riquet

Titre: Le marquage pluriel des SNs avec démonstratif en yorùbá : un cas de variation diachronique?
Auteur: Nicolas Aubry (INALCO - LLACAN)

Résumé:
Nous limitant au cas de SNs comportant le démonstratif yìí (sg.) / wọ̀nyí (pl.) (de très loin le plus fréquent), nous présentons les trois possibilités pour y marquer le pluriel : (1) la présence de la "marque de pluriel" àwọn préposée à la tête nominale, avec la forme "singulier" du démonstratif yìí, (2) la présence de la forme de pluriel du démonstratif wọ̀nyí, sans la "marque de pluriel" àwọn, enfin (3) la présence à la fois de la "marque de pluriel" àwọn et de la forme de pluriel du démonstratif wọ̀nyí.

(1) àwọn ìwé yii
pl livre dem
'ces livres'

(2) ìwé wọ̀nyí
livre dem.pl
'ces livres'

(3) àwọn ìwé wọ̀nyí
pl livre dem.pl
'ces livres'

Ces trois SNs sont toujours décrits comme synonymes dans les travaux sur le yorùbá, ce que nous acceptons. C'est même le point de départ du travail présenté : s'il s'agit de constructions concurrentes, il peut être intéressant de comparer leurs fréquences respectives en diachronie. Moyennant la caractérisation (manuelle) d'environ 4000 occurrences, nous avons relevé les cas pertinents (démonstratif + pluriel) dans un corpus diachronique de presse couvrant huit décennies, puis effectué les calculs nécessaires.
S'il est difficile de dégager une tendance régulière, certaines périodes se distinguent nettement ; on note par exemple une forte augmentation de la construction (1) dans la période la plus récente alors que cette construction, fréquente au début du 20è siècle, avait "chuté" entre-temps.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire